Alors que certains mythes de la perte du poids pourraient seulement affecter votre régime actuel, il y en a d’autres qui peuvent vous faire du mal à long terme.

La perte du poids est un sujet en constante évolution et, avec tant de nouvelles informations quotidiennes provenant des médecins, des nutritionnistes et des célébrités, il peut être difficile de distinguer entre les faits et les mythes nocifs. Par conséquent, ça vaut la peine de lire toute information que vous trouvez à ce sujet. Voici le top 3 des mythes de la perte du poids qui peuvent vous nuire.

La graisse vous fait grossir

C’est vrai que les quantités excessives de graisse entraîneront un gain de poids. Cependant, il y a différents types de graisses et il ne serait pas bénéfique pour votre santé de les supprimer tous. Afin de réduire le risque de maladie cardiaque, l’apport de «bonnes graisses» est nécessaire.

Celles-ci peuvent être trouvées dans certaines noix, les graines, les avocats, les poissons et huile d’olive. En outre, ces graisses sont nécessaires pour protéger notre système immunitaire. Si les bienfaits pour la santé ne suffisent pas à vous convaincre, manger des graisses saines avec modération vous permettra d’accélérer votre métabolisme et vous empêchera de ressentir la faim à long terme.

En mangeant de petites portions, vous vous sentirez pleins et ça assurera le bon fonctionnement de votre cerveau. Essayez de vous assurer que votre apport en matières grasses est de 15-20% de votre alimentation et ça va favoriser une bonne santé, ainsi que la perte du poids.

Plus vous vous entraînez, plus vous perdrez du poids

L’exercice est l’une des manières les plus saines et les plus efficaces de perdre du poids. Cela peut vous conduire à la conclusion logique que l’exercice excessif augmentera la perte du poids et sera encore plus bénéfique pour votre santé.

En réalité, il peut avoir l’effet opposé. Non seulement il va vous fatiguer, mais il affectera également votre système immunitaire et les articulations, car vos muscles n’ont pas le temps de s’en remettre.

Les exercices incorrects vous feront également perdre moins de calories. Pour perdre du poids, vous devez créer un déficit calorique en mangeant moins de calories que vous utilisez quotidiennement.

Par conséquent, une combinaison entre manger moins et travailler plus sera suffisante pour vous aider à atteindre vos objectifs.

Il est conseillé d’avoir des jours de repos chaque semaine afin de permettre à vos muscles de se réparer. Vous devriez commencer avec un exercice modéré afin de vous assurer que vous allez continuer avec lui à long terme et que vous allez changer votre séance d’entraînement chaque session.

Moins je mange des calories, plus je perdrai du poids

Alors que la réduction de la consommation de calories aura un grand impact sur votre perte de poids, sa réduction de façon drastique entraînera votre corps à entrer dans le mode famine. Cela signifie que votre corps recevra le message que la nourriture est rare et par conséquent, il va tenter de la conserver autant que possible sous forme de graisse. Cela, à son tour, va ralentir votre métabolisme plutôt que l’accélérer et il vous faudra plus de temps pour perdre du poids. En outre, avec un apport calorique limité, il est difficile de s’en tenir à l’alimentation à long terme.

Il vous fera sentir un manque d’énergie et une envie de collations riches en sucre. Par conséquent, vous allez effectivement perdre beaucoup moins de poids que si vous mangez un peu moins de votre apport journalier recommandé. En fonction de votre IMC (indice de masse corporelle), il est conseillé de viser à perdre 0,5-2 kilos par semaine pendant une longue période de temps. En vous affamant, vous pouvez perdre du poids au début, mais ce sera de la masse musculaire plutôt que de la graisse.